samedi 2 octobre 2010

Nuit de noce de Faustine

Une histoire inédite signée Tonton Mitc'h

***

A peine les nombreux invités partis très tard dans la soirée, Faustine, la jolie jeune mariée, se prépare en tant que nouvelle épouse à passer sa première nuit de noce en tant que créature officiellement casée.
Bon, il y avait eu avant de nombreuses nuits d’exercices, mais ça comptait pour du beurre. Maintenant, l’anneau au doigt, ça changeait tout !!!
Dans son rose déshabillé sexy, parfumée, pomponnée, elle attend fébrilement son chéri. Mais le temps passe, silence dans la vaste maison du sud ouest louée spécialement pour l’occasion.
Grondement, soudain un violent orage éclate, des éclairs gigantesques sillonnent la nuit. Par la fenêtre entrouverte elle aperçoit de gros oiseaux noirs qui tournent  dans le ciel. On entend des chiens qui hurlent à la mort, l’air est glacial, il y a comme de curieux courants d’air dans la chambre avec  des murmures qui les accompagnent. Des volets claquent, que se passe t’il ?
Faustine se sent prise de panique. Soudain elle se souvient, qu’étant gamine, dans son village natale, une vieille que tout le monde fuyait car on la disait possédée par le diable, cette femme  lui avait prédit qu’elle ne devait jamais se marier car des esprits malins, présents à sa naissance, détruiraient par cet acte, le bonheur qu’elle pourrait patiemment construire avec un bel hidalgo. Elle avait ri aux éclats, ne croyant pas à ces fadaises d’un autre âge.
Elle se lève, moite, transpirant de peur. Venant de l’extérieur elle perçoit des halètements.
-« Mon amour ? Tu es là ? Répond, répond, je t’en supplie ? »
Elle avance dans le couloir, contourne un grand divan, une porte grince, elle se dirige vers le jardin et pousse un cri de frayeur. C’est horrible, elle voit surgir une énorme masse mi homme, mi bête  ressemblant à un loup-garou .Une voix étrange, rauque, sort de sa gorge. De la bave coule des épaisses lèvres
-« Fauss...Faustii…Faustine, c’est moi…sauve toi ...viiite... une force inconnue m’oblige par amour à te dévorer »
La pauvre jeune marié s’évanouie...et se réveille  d’un cauchemar du à sa trop grande voracité : les apéros, les plats  plus délicieux les uns que les autres, les vins, le champagne la pièce montée. Sa légendaire  gourmandise a fait par une  alchimie stomacale son désastreux effet.
Son cœur a retrouvé un rythme normal. A côté d’elle, tel un enfant, dort paisiblement le doux aimé .Tout est calme, des étoiles scintillent dans la voûte céleste, il n’y a que le tic tac de la grande horloge. Elle pose sa tête sur la solide épaule. Elle caresse amoureusement le corps de son homme.

Tonton Mitch’Chauve-souris émoticône

Note de l’auteur : Si une personne pense se reconnaître dans ce récit, qu’elle sache que ce serait une pure coïncidence.
 

11 commentaires:

sheily a dit…

Excellent!

Aurélie a dit…

Merci Tonton Mitc'h pour ce joli moment de rigolade!!! J'espère que ma nuit de noces à moi sera plus calme :S!

Pitch a dit…

Merci pour ce texte, j'éspère juste qu'elle a passé une meilleure nuit de noce et qu'elle na pas fait de cauchemard.

Lucky Sophie a dit…

Bouh, j'en ai encore froid dans le dos... J'espère que la vraie était plus cool...

Michel dit Tonton Mitch' a dit…

@sheiley : Gracias
@Lucky Sophie :Héhéhé ! qui sait ?
@Aurélie : Fais quand même attention!
@Pitch : Si cauchemars? Uniquement dus à sa gourmandise ,voui.

Sylvie a dit…

La chute nous rassure, ouf!

Pat' a dit…

quelle imagination!! :)

Papillote a dit…

je fais des cauchemars aussi quand je mange trop... mais pas des comme ça !

Michel dit Tonton Mitch' a dit…

@Sylvie :Une histoire de "ouf", ouf ?
@Pat' : (:-D !
@Papillote : Oui? té, avoue .

sansan a dit…

héhé très drôle, de plus bien écrit!

Maria a dit…

Bien vu! ;-)