vendredi 18 mars 2011

Bloggers Day of Silence


Parce que je ne sais tout simplement pas quoi dire aujourd'hui au sujet de cette catastrophe, mes pensées envers le Japon et tous ses habitants vont au-delà des mots...

Pour plus d'infos sur cette journée, c'est par .

12 commentaires:

maman@home a dit…

Je n'étais pas au courant de cette bannière je te la pique pour ce we, je suis effondrée on l'est tous je crois

Océane a dit…

Comme toi, quand le malheur frappe je ne sais quoi dire, à part être triste...
Gardons une pensée pour eux, pour les haïtiens aussi qui ne s'en remettent pas un an après, de leur séisme. Il y a tant de souffrance sur Terre, que parfois je me dis que c'est très bien de n'exprimer que son amour et sa joie d'être là, IRL et 2.0.

MissChocoreve a dit…

c'est clair qu'on se sent impuissant...

le-monde-de-lali a dit…

On est si petit et impuissant à coté de tout ce qui peut arriver ... que s'en ai désolant :s

Faustine a dit…

@Maman@Home : C'était pour aujourd'hui, mais ça ne t'empêche pas de la mettre tous les jours si tu veux ...

@Océane : Oui, c'est un peu comme faire une minute de silence ...

@MissChocoreve & Le-monde-de-Lali : Tout peut s'en aller en une fraction de seconde, la preuve avec cette nouvelle catastrophe. C'est pour ça qu'il faut profiter chaque jour ...

Chriss a dit…

J'ai une amie qui vit à Tokyo et qui donne des nouvelles régulièrement sur Facebo*k. Les Japonais ont intégré le risque sismique et vivent avec depuis longtemps. Là, combiné avec le tsunami et la catastrophe nucléaire, on atteint l'inimaginable.
Vivons donc chaque seconde, chaque minute, nous les chanceux ! L'eau au robinet, l'énergie électrique, la nourriture à profusion dans les magasins, comment imaginer notre vie sans tout ça ? Tu t'imagines aller au lavoir pour rendre ton linge plus blanc que blanc ? Allumer le feu dans la cheminée avec du bois pour cuisiner ta soupe du soir ?
Le tsunami m'avait anéantie vendredi dernier, me faisant revenir à la surface les souvenirs du tsunami de décembre 2004 que j'ai vécu en Inde du Sud. La centrale de Fukushima me renvoyait à Tchernobyl, quand on nous disait que le nuage s'était arrêté à la frontière. Je suis devenue méfiante et ne prends plus pour argent comptant les belles paroles qu'on nous délivre. D'ailleurs le discours est complètement différent en France et au Japon. La vérité soit se trouver entre les deux. Je fais confiance aux Japonais pour trouver les bonnes solutions et arrêter l'engrenage terrible.

Chriss a dit…

Sinon Faustine, je viens de publier un billet dans lequel j'évoque ton swap avec un lien vers ton blog.
C'est là : http://iletdechriss.over-blog.com/article-swap-et-mosaique-terrasses-a-paris-69594966.html
Je cite aussi The parisienne, ma binôme en swap que je te remercie de m'avoir fait connaître. Je suis aussi une amoureuse de Paris. La preuve, je participe à son jeu sur le thème des terrasses à Paris. Tu peux voter pour ta photo préférée.
Très bon week end
Chriss sur son îlet à l'île de La Réunion

Anonyme a dit…

que dire, en effet... les mots nous manquent face à tant de malheur. pensons aux Japonais et espérons que les autorités en place seront clairvoyantes et compatissantes.

Faust'in a dit…

@Chriss : Je n'ai rien à ajouter à tout ce que tu as dis, je pense exactement la même chose. Par contre je relève que tu as vécu le tsunami de 2004. Tu as du vivre un cauchemar ...

@Anonyme : Exactement ...

Faust'in a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Chriss a dit…

Heureusement que nous étions loin de l'épicentre. Entre l'Indonésie et l'Inde du Sud, il y a Ceylan qui a fait comme un écran. Et puis cette fameuse digue en pierre qui protège le temple nous a sauvé du même coup.
J'avais fait un billet il y a 2 ans, c'est là : http://iletdechriss.over-blog.com/article-26340162.html
Là au Japon, le séisme était tellement proche qu'ils n'ont pas eu le temps d'évacuer.

Faust'in a dit…

@Chriss ; Oui, j'ai lu ton billet et j'ai commenté. Quelle angoisse tout de même ...