jeudi 7 octobre 2010

Trop de bonheur… tue le bonheur ??

Pour terminer la semaine, Malicia nous emmène aujourd'hui dans les méandres du bonheur

*** 

Je l’avais lu sur le blog d’une personne que je suis, je l’ai entendu de la bouche d’une amie, « je suis trop heureuse, ça ne peut pas durer, il va forcément se passer quelque chose ». Oui, le bonheur fait peur, ce qui est carrément paradoxal. Pourquoi être heureux, passer de bons moments, avoir une belle vie devrait effrayer ? On devrait plutôt se réjouir, non ?

Le bonheur fait peur … parce que nous ne sommes plus des enfants. Comment, j’entends des protestations dans la salle ? Oui, bon, d’accord, on a encore une âme d’enfant (et des activités aussi parfois) mais notre quotidien est là pour nous rappeler que nous avons grandis… et que nous avons appris.

La vie n’est pas un long fleuve tranquille, nous sommes tous amenés à vivre des épreuves difficiles, des pertes, des chagrins, des déceptions… tant de choses qui nous façonnent différemment. Bien sur, il y a des moments de bonheur, que l’on veut vivre à fond… mais lorsque ce bonheur dure, alors on commence à s’inquiéter. Si le bonheur est trop durable, ce n’est jamais bon, être heureux tout le temps ce n’est pas possible alors on a peur du moment où ça va s’arrêter.
Nous avons peur du bonheur durable parce que nous savons qu’il n’est pas éternel… plus longtemps il dure et plus grosse sera la chute. Alors on fait quoi maintenant ?

Il est évident que la pire méthode est de ne pas profiter du bonheur que l’on vit à cause des malheurs que l’on pourrait vivre dans l’avenir.
-          Un rituel porte-bonheur peut être une bonne manière de « conjurer le sort ». Adopter un gri-gri, une prière, une petite habitude peut sembler un peu étrange mais elle nous rassure. Elle nous donne l’impression qu’on a un peu plus de contrôle sur l’avenir.
-          On peut aussi choisir de compenser son bonheur par une action inverse. Par exemple, si vous êtes très heureuse en amour, vous pouvez vous impliquer dans la vie d’un forum ou d’un espace sur lequel les personnes expliquent leurs déboires amoureux. Vous avez une situation financière très avantageuse ? Pourquoi ne pas envoyer de temps en temps un don à une œuvre caritative ? Vous êtes heureuse en ménage et en famille ? Que diriez-vous de donner un coup de main à d’autres parents qui ont un peu plus de difficultés ? Le but n’est pas de vous faire vivre des situations compliquées ou de vous rendre la vie plus difficile, juste de faire un petit quelque chose qui compense votre bonheur, sans que cela ne vous cause de soucis.

Vous l’aurez compris, chacun sa méthode pour faire taire les doutes, à vous de trouver la vôtre. Mais surtout, savourez ce bonheur, et quand vous doutez, serrez-le bien fort, pour le garder le plus longtemps possible auprès de vous.

Un petit exemple ? Dernièrement, j’ai gagné à beaucoup de concours sur des blogs, quatre ou cinq je crois, avec de gros lots. Lorsque j’ai participé à l’un de ces concours, j’ai déclaré sur mon blog que si je gagnais à ce concours, je ne participerais plus à aucun concours pendant trois mois… et à ma très grande surprise, j’ai gagné ! J’ai hésité à tenir ma parole, trois mois, ça fait beaucoup de lots éventuels ratés… mais j’ai décidé de me tenir à ce que j’avais dit. C’est un peu ma manière de conjurer le sort, de garder ma chance, j’ai gagné beaucoup alors je compense ;)

Et vous, avez-vous des petites habitudes pour garder la chance, des gri-gri… ?

10 commentaires:

Le Journal de Chrys a dit…

Non aucune petites habitudes!!!!!

Aurélie a dit…

Je ne suis pas vraiment superstitieuse, donc je ne ressens pas le besoin de conjurer quelques mauvais sort que ce soit!

Sylvie a dit…

Non j'essaie de vivre le moment présent, en pensant le moins possible au passé ou l'avenir!

Lucky Sophie a dit…

Le bonheur je le savoure sans me poser de questions (en même temps j'ai souvent pas de bol alors il me semble mérité ce bonheur !).
Et bien sûr j'essaie d'aider comme je peux toutes les associations qui me touchent : des dons (nature ou argent), du bénévolat, du relais par mon blog mais c'est sans aucun calcul, juste parce que pour certains la vie n'est vraiment pas facile...

Michel dit Tonton Mitch' a dit…

Comme le dit Bernard Fontenelle :
Le grand obstacle au bonheur, c'est de s'attendre à un trop grand bonheur.
Sinon pas, mais vraiment pas de Grigris, à part , ma patte de lapin, ma chouette en porcelaine ,mes signes de croix , les doigts croisés derrière mon dos, ma prière du matin ,l'angélus du soir,la photo de Maryline,mon ourson d'enfance , non pas de Grigris, non !!!

Michel dit Tonton Mitch' a dit…

...Ah! Oui..aussi:
Mon porte clefs avec Mickey,mon trèfle à 4 feuilles, ma médaille miraculeuse, me coquillage de mes premières vacances à la mer..

Pat' a dit…

je trouve que c'est tellement rare que tout, absolument tout aille vraiment bien ... que en général quand tout va bien, je savoure! se dire que ça va pas durer c'est déjà se gâcher l'instant présent

laviereveedunefee a dit…

Ma chance s'explique par le fait que ma vie amoureuse est un désastre (je suis pas malheureuse pour autant hein) donc non quand il m'arrive des choses bien, je continue. je vais d'ailleurs aller jouer à l'Euromillion.

Emma a dit…

Pas de gri-gri pour moi, ni d'angoisse face au bonheur mais j'ai sur mon bureau un galet gris et rond que j'aime prendre dans ma main, parfois... une autre manière de me relier au monde! ;-)

Malicia a dit…

Emma tu as donc ton gri-gri ;)