lundi 24 août 2009

Le syndrome de Paris


Apparemment, nous ne sommes pas tous égaux pour supporter notre chère capitale.

Peut être avez vous vu le même reportage que moi, samedi après midi, en tout cas, moi, je suis tombée sur le cul en apprenant que "le syndrome de Paris" était répertorié comme maladie et qu'il se développait uniquement chez nos amis les Nippons.
Heureusement pour eux, il épargne "normalement" les touristes de passage mais s'abat par contre sur les résidents de quelques mois ou plus (expats, étudiants, stagiaires ...), en général au bout de 3 mois.

Qu'on ai le spleen d'une ville, qu'on se sente mal à l'aise quelque part, qu'on soit choqué par une culture différente, je dis oui à tout ça, mais j'étais loin de penser que ça prendrait la forme d'une maladie mentale spécifiquement japonaise qui se développerait juste ici, à Paris !!!
Et pourquoi pas ailleurs, d'abord ???
La faute aux agences de tourisme japonaises qui nous placent au sommet en vendant leurs brochures parisiennes, sur fond de papier glacé, composées de belles images en noir et blanc représentants le luxe, l'accueil, la politesse, l'élégance, le raffinement, la propreté (Le parisien dans toute sa splendeur quoi :)) pour appâter leurs clients.
(selon certaines sources, Londres et Bruxelles commenceraient légèrement à entrer dans le classement, mais rien à voir face à Paris).

Et quels sont les symptômes? Fatigue, stress, visions, dépression, sentiment d'infériorité, culpabilité et même tentative de suicide. Ce qui les entraine à devoir côtoyer l'hôpital psychiatrique (25% des cas tout de même, c'est énorme !!!).

C'est vrai que de base, il faut être armé dans la vie pour nous supporter, nous les Français (de manière générale), imaginez donc un japonais face aux tribulations de la sécu, des agences immobilières, des taxis et de la population tout simplement. Pas étonnant que ce mal du pays atteigne uniquement cette catégorie de personne si poli rangé et respectueux des autres, cela les amenant à se sentir incompris, ridicules et mal aimés.

Pour plus d'informations, je vous encourage à cliquer sur Le figaro, L'humanité et Wikipédia, sur lesquels je me suis appuyée en plus du reportage tv pour cet article. Et pourquoi pas, acheter le bouquin de Philippe Adam.

En tout cas, j'en aurais appris une belle aujourd'hui.
Je sais ce qu'il me reste à faire si j'en croise un sur mon chemin, lui tendre la main (et lui apprendre les gros mots, utiles pour sa défense).

29 commentaires:

Montmartre_chica a dit…

j'avais déjà entendu ce cette curieuse maladie mentale qui frappe les japonnais ... bizarre ... je me demande s'il y a un choc dépressif dans l'autre sens : les français qui vont au Japon, car les différences peuvent également nous paraitre frappantes à Tokyo !! en tous cas, j'ai mon choc dépressif à chaque retour de vacances moi !!

Sylvie a dit…

est ce que ça serait pas le syndrome des grandes villes? avec en plus le côté speed et pas toujours aimable des parisiens^^

sheily a dit…

Je n'ai pas vue le reportage, mais je suis le sur c...
Là où je suis choquée, c'est d'accuser NOTRE Paris d'amour d'être à la cause de tous ces maux, pour des personnes originaires d'un pays où les pressions sociales sont telles, que les gens se suicident à cause du travail et font l moins d'enfant possible... C4est quand même plus stressant que la Sécu (d'ailleurs, ils ont ce type de protection au Japon?)
Je plaisante, mais je trouve ce phénomène tellement hallucinant que c'est à se demander s'il ne s'agit pas d'un canular!

Madame Kévin a dit…

Je trouve que Paris est une ville merveilleuse.
Je ne vois pas en quoi elle serait plus pathogène que d'autres grandes villes !

annouchka a dit…

bon c'est vrai que Paris est difficile à vivre mais en même temps, au bout de trois mois passés à Tokyo je pense que je péterais un cable aussi ! A mon avis c'est plus à cause de la différence de culture que de la ville en elle-même ;)

Faustine a dit…

@Montmartre_Chica : Oui, tu peux bien sur avoir le mal du pays en allant au Japon, mais la grande différence qu'il y a c'est qu'on ne nous ment pas sur la marchandise comme le font les agences de voyage avec notre chère capitale.

@Sylvie : ça y contribue, bien sur, mais Paris reste bien en tête, d'où le nom attribuée à cette maladie, puisque les Japonais sont très déçus de ne pas trouver le Paris dont on leur a tant rabattu les oreilles.

@Sheily : Non, non, je t'assure. Moi aussi je suis tombée sur le cul. Pour les Japonais, Paris est la ville des merveilles. Faut dire qu'on leur cache la vérité avant de partir et une fois sur place, ils se rendent compte que ce n'est pas spécialement la vie rêvée qu'ils attendaient. Puis, tu sais, il leur en faut peu pour être déstabilisés.

@Madame Kevin : Comme dit plus haut, c''est parce que les Japonais s'attendent vraiment à quelque chose d'autre. Ils sont restés coincés au Montmartre de Doisneau et autres grands clichés Parisiens.

@Annouchka : Oui, moi aussi je pèterai un plomb la bas ...Différence de culture oui, mais c'est typiquement ici, à Paris que le syndrome se produit et non ailleurs puisque elle reste leur ville préférée "sur magazine" et déchantent complètement en arrivant ici.

lili est insolente a dit…

je connaissais le syndrome de l'inde mais pas celui ci

MissBroWnie a dit…

J'ai regardé le même reportage que toi ;-)
Mais avec mon homme on se disait qu'il y a aussi des touristes français qui doivent revenir avec des syndromes bizarres de la Tunisie ou du Maroc :-D

Charlotte a dit…

Eh bien ça fait peur tout ça! Ce choc des cultures ne doit pas être évident, et vu notre savoir vivre incomparable hummm... :/

Le Journal de Chrys a dit…

C'est surprenant... Mais peut-être y a-t-il d'autres explications????

Faustine a dit…

@Lili est insolente : En faisant mes recherches, je suis même tombée sur le syndrome de Florence (un trop plein d'art amènerai apparemment à la dépression), non mais j'te jure ...

@Miss Brownie : Vous les avez développés :)))

@Charlotte : Oui, autant dire que nous sommes à l'opposé.

@u Journal de Chrys : Je te propose de lire les sources sur lesquelles je me suis basées. Mais il n'y a pas plus d'explications que ça.

Le Chef ... a dit…

Je connaissais le syndrôme indien mais n' avais jamais entendu parler du syndrôme de Paris .
Remarque, je les comprends ces pauvres Japonais . Le choc culturel est énorme, et puis moi qui ai déjà du mal à supporter mes compatriotes ...
C' était sur quelle chaine ce documentaire dis-moi ?

Faustine a dit…

@u Chef ... : C'était sur M6 dans l'émission "66 minutes", je pense que tu peux le retrouver sur M6 Replay. Je t'avoue que je les comprend moi aussi, ce matin j'ai failli en tuer une dans le métro :)

La perchée a dit…

Merci pour cet article !
J'avais deja entendu parler de ça mais je ne savais plus ou. Du coup a chaque fois que j'en parle à quelqu'un je passe soit pour une folle soit pour une menteuse. Alors maintenant cet article va me servir de preuve !

FaFa a dit…

J'ai vu ce reportage. Mais ça c'est une différence de culture, effectivement une publicité mensongère de la part des Japonais.

Accuser Paris c'est un peu facile aussi.
Moi aussi j'ai le spleen de Paris, j'y étais bien la semaine dernière... Je dis ça mais avant il était hors de question que j'y mette un pied...
Mais là je veux y retourner ! Y a tout là-bas ! Bon y habiter là je crois que je ne pourrais peut-être pas, je deviendrai robotisée.

madamezazaofmars a dit…

Paris est si belle...
En meme temps j' y vis pas donc je peux pas vraiment en rajouter. moi ou qua je sois j' ai toute l'a nnée le syndrome de " les autres c'est l' enfer " alors peu importe la ville dans mon cas....

val a dit…

Dingue: On aura tout vu!

Faustine a dit…

@La perchée : Moi aussi je me sens moins seule maintenant :)

@Fafa : Robotisée ??? Tu trouves que je le suis :)

@Madame Zaza of Mars : Et as tu le syndrome de Mars :)

@Val : Non, file voir le syndrome de Florence, il est pas mal lui non plus :)

L'épice a dit…

et quand les français vont au Japon? ça fait pareil?? nan parce que moi, rien que de m'imaginer au Japon, ça me donne des angoisses, des sueurs froides... je ne sais pas trop pourquoi, mais je ressens ce truc...
je devrais peut-être consulter?! :p

Faustine a dit…

@L'épice : Ben, comme je le disais à Montmartre_Chica, ce syndrome ne fonctionne que dans un sens. Dans ton cas, tu ne supporterai pas cette ville, eux ils rentreraient en Hôpital Psy pour ça. Le japonais nous admire sans nous connaitre (et se trompent sur la marchandise), alors que nous, nous savons à l'avance ce qui peut nous attendre la bas.

La mère Joie a dit…

IMPRESSIONNANT !

Lili a dit…

Dommage, j'ai manqué le reportage mais j'avais lu ça dans un journal un jour. C'est quand même fou !!

Stéphanie a dit…

Ah mais comme je comprends ! C'est un peu excessif, mais Paris me fait hurler d'horreur. J'y suis pour un stage de trois mois, j'ai fait plus de la moitié, et j'en peux vraiment plus. Peut-être l'été, loin de la mer (proche de ma ville d'origine), ou la non amabilité des gens croisés, ou encore l'hyper-tourismite,... Je sais pas.
En plus, à part les buttes Chaumont, je trouve pas ça merveilleusement beau.
Je veux partir. Snif.
En plus à Paris je me sens seule.
Si tu me croises, tends-moi la main xD

(ceci était le témoignage d'une jeune provinciale expatriée pour trois mois, période clé dans le syndrome dit de Paris).

(bonjour, au fait ! :-) )

andara a dit…

j'avais vu un reportage sur ce syndrome ! Je n'aurais pas pensé que cela puisse arriver avant de voir ce reportage !

Faustine a dit…

@La mère joie : Pas mieux :)

@Lili : Tu peux le revoir en rediff sur le net aussi.

@Stéphanie : Bordelaise? (vue sur ton profil). Je vais bientôt quitter Paris pour ta ville, pas pour les mêmes raisons que tu évoques car j'adore ma ville, mais pour changer un peu d'air. Je te comprends dans tous les cas et si tu veux boire un verre pour avoir un peu de compagnie, n'hésite pas. Qui, sait j'arriverais peut être à te faire changer d'avis :)
Au fait, bienvenue :)))

@Andara : Faut le voir pour le croire.

stellou a dit…

J'avais entendu parler de cette maladie.. c'est tout a fais possible.. mais personnellement je souhaites quand meme dire que Paris (et les francais de maniere generale) ne sontpas si horribles que ca, un sejour a Rome et Venise me la fait comprndre ... ils sont venus a bout de moi, plus jamais je ne mettrai le spieds en Italie...tellement ils traitent mal les touristes et les etrangers. enfin je dis ca mais je reve d'aller visiter florence donc..... XD

Faustine a dit…

@Stellou : Ah merde, je compte aller à Rome ou Florence pour mon anniversaire :)))

Kahlan a dit…

Oui j'en avais déjà entendu parler, et ma foi, je peux le comprendre un peu. Ils sont déjà déracinés de leur pays, lion de la famille et de la culture...et ils tombent dans la jungle parisienne.
J'avoue que quand je passe à Paris, je ne m'y sens pas toujours spécialement bien. Mais c'est sans doute parce que justement je ne fais qu'y passer, de façon rapide, et donc un peu stressante. (genre pour passer de la gare à l'aéroport, quand tu n'as pas pris le métro depuis 5 ans :D)

Faustine a dit…

@Kahlan : Faut t'y arrêter un peu plus la prochaine fois :)